La piscine naturelle d’Oro | Île des Pins

Au sud-est de l’Île des Pins, au fond de la baie d’Oro (le « coeur » en langue kunié), se trouve un endroit magique. Pas seulement parce qu’il abrite les âmes des ancêtres des kunié (le peuple kanak de l’île des pins), pas seulement parce qu’il est beau, mais surtout parce que la première claque esthétique de l’arrivée est loin d’être la dernière.

La piscine naturelle d’Oro se situe en fait à l’embouchure d’une rivière, la Rivière de Sable. Pour y accéder, il vaut mieux avoir une voiture, et c’est pour ça qu’on en a justement loué une pour la matinée.

On essaye de partir assez tôt, pour éviter la foule qui, paraît-il, peut rapidement arriver en masse dans cet endroit phare de l’île.

On se gare sur un petit parking au niveau de l’entrée du Méridien, l’hôtel 5 étoiles de l’Île (on se demande pourquoi il est à cet endroit!). On paye notre entrée à une jeune femme dans un petit stand (200 F), et on emprunte le sentier vers la piscine. On suit la route pendant environ 5 minutes, et on arrive enfin au bord d’un genre de lagune de sable…à sec. Sur notre passage, des milliers de petits crabes violonistes courent se terrer dans leurs trous. On se regarde, on bugg un peu… on se croit au bord d’une vasière de Logonna… Purée, c’est marée basse, on est au mauvais moment… Grosse déception.

C’est ça la piscine naturelle?

On hésite entre rebrousser chemin jusqu’au parking et rester attendre la marée. Mais heureusement, juste derrière nous, une famille de français arrive. Ils enlèvent leurs chaussures, et commencent à traverser la vasière. On les regarde deux minutes, et effectivement, en plein milieu, un petit panneau indique la piscine, de l’autre côté. On l’avait loupé celui-là! En fait, l’endroit où on se trouve s’appelle la Rivière de Sable, et c’est à « l’embouchure » de celle-ci que se trouve la piscine. Ouf!

Du ciel, on comprend mieux…

Et au bout d’une petite dizaine de minutes sur le sentier à travers la forêt, enfin, la voilà. La piscine naturelle.  Une étendue d’eau turquoise très peu profonde, entourée de majestueux pins collonnaires.

On s’étonne de voir quelques familles avec les masques et les tubas, en train de nager au milieu. On s’enfonce un peu dans l’eau, et rapidement, on découvre que pour une piscine, c’est très très peuplé: un petit poisson, puis un autre, puis encore un autre… et très vite, des centaines de poissons tropicaux virevoltent autour de nos pieds!

Vite, on retourne attraper nos masques et tubas, pour aller voir ça de plus près. Et de toute façon, hors de question de rester sur le bord. Avec la pluie de la nuit, c’est infesté de moustiques et de mouches grises particulièrement agressives.

Sous l’eau, c’est magique. Malheureusement, on a pas d’images à vous montrer, car on s’attendait à tout sauf à faire du snorkelling. La Go Pro était donc à plat.

Mais pour vous donner une petite idée, dans cette piscine profonde de 20 cm d’eau à 3 mètres, vous rencontrez des poissons perroquets, poissons-flûtes, oursins géants, balistes Picasso, bénitiers aux lèvres bleues, vertes, oranges, et coraux de toutes les couleurs. Whaou.

Les minutes deviennent des heures quand on se décide enfin à sortir de l’eau. Et  pile au bon moment, car on dirait qu’un car est arrivé.

Mais maintenant qu’on a fait notre long blabla et qu’on a bien spoilé la particularité de l’endroit, voici quand même quelques photos de cet endroit vraiment extraordinaire.

 

 

 

 

 

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *