Honey Moon | AITUTAKI

Aitutaki est mondialement réputé pour le kite surf. Et plus particulièrement Honey Moon. Honey Moon est un motu (îlot) situé à 12 km de l’île principale, entouré de 15 cm à 2 mètres d’eau cristalline et de vents constants : le paradis pour les kiteurs.

Les jours de vent, le bateau du Kite Centre de Mike (le prof et boss) quitte le port d’Avarua à 9h, et repart d’Honey Moon vers 16h. Si vous avez votre propre materiel comme Damien, il vous coûtera $35 pour l’aller-retour. Les jours de grande influence, le BBQ est inclus ! Et pour ceux qui débutent comme Marie, c’est $250 la journée de cours particulier + la traversée + la location de matériel.

cook-island_2016-4609

Dimanche 9 octobre

Le lendemain de notre arrivée, on a donc embarqué au petit matin (Pira nous avait gentiment prêté sa voiture). Comme c’est la fin de la saison, on avait emmené notre pique-nique.

On mesure très vite pourquoi le lagon d’Aitutaki est un des plus beau au monde. Sous le bateau, les bleus défilent.

Première surprise en descendant : la température de l’eau.. Tellement chaude !!! Bien plus qu’à Rarotonga !

cook-island_2016-4634

Pour le paysage, on préfère vous montrer des photos.

Sans attendre, Dam se met à l’eau, et c’est parti :

Marie reprend tout depuis le début, c’est plutôt loin les cours de kite à Essaouira de 2010 ! Elle appréhendait pas mal le cours en anglais, mais en fait, tout était encore frais et ça l’a fait 🙂

cook-island_2016-4625

HONEY MOON – 2e ROUND

Le lendemain, on s’est tâté quelques dizaines de minutes à y retourner. Nos coups de soleil nous avaient fait passer une nuit assez atroce et les cloques commençaient à se former. Mais bon, après, les prévisions de vents annonçaient la maxi-pétole pour les jours d’après, et puis c’est… tellement beau, Honey Moon !

Du coup on a pris toutes les précautions et on a ré-embarqué. Sur place, il y avait un peu moins de vent, alors on est rentré à 13h après une petit cours pour Marie (qui se lève presque sur sa planche), une bonne sieste sous les cocotiers et une chasse aux Bernards l’Hermite. Car l’école de kite a construit son petit camp, avec le matos et de quoi glandouiller dans les hamacs sans se faire grimper dessus par les centaines de Bernard l’Hermite. Le pied.

Petit point « maman »

Ok, Honey Moon, c’est juste le paradis. C’est magique, les couleurs font tourner la tête et on resterait des siècles dans l’eau, en mettant sa vie sur pause.

Mais le soir, on a vite déchanté en constatant de belles et dodues cloques aux endroits où on avait un peu moins bien remis de la crème!

En fait, passer la journée à Honey Moon revient à passer une journée à courir tout nu sur de la neige avec un soleil de Sahara. Donc enfilez un lycra à manches longues, mettez des lunettes et une casquette et des chaussures si vous vous baignez ou si vous commencez le kite (Marie a réussi à déchiqueter ses chaussons sur les coraux).

Le premier jour, Marie portait un bord short, un t-shirt. Le lendemain, elle aurait tué pour un burkini. Parce que voilà le résultat quelques heures après:

DCIM101GOPRO
La cloque au tout début, on vous épargne la suite!

marie-dam

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *