Aoraki | Mount Cook National Park

De Picton à Christchurch, on scrute les montagnes. On se demandant si c’est celui-ci, ou celui-là, le Mount Cook. Mais une fois qu’il se présente vraiment, étrangement, on a plus aucun doute. Aoraki. Le Perceur de Nuages.

Vous le reconnaissez ?

Le Mount Cook, ou Aoraki, est le plus haut sommet d’Australasie, avec ses 3 724 mètres. Dans SON parc national trône 19 des 23 sommets de plus de 3 000 mètres de Nouvelle-Zélande.

La première fois, avec les parents de Damien, on l’avait loupé. Le perceur de nuages ne perce pas tous les jours. Alors on décide, dans la petite fenêtre de beau-temps, d’aller le saluer.

Petit stop à Tekapo

On fait un arrêt à Tekapo, un peu gris la dernière fois qu’on l’avait rencontré. Aujourd’hui, il rayonne, au milieu de milliers de lupins.

Le Lac Pukaki

La route entre Tekapo et Mount Cook vaut son pesant de raisins secs… surtout le long du splendide Pukaki Lake (notre préféré)

Mount Cook

À l’arrivée, on stoppe au Visitor Center pour voir ce qui est jouable. On voulait monter à la Muller Hut, mais la neige est encore bien solide, et on se replie sur les sentiers ultra-fréquentés, car, on le comprendra au fur et à mesure, immanquables.

La Hooker Valley

La Hooker Valley est la rando la plus populaire, et ça se voit. Elle dure entre 3 et 4 heures, et vous emmène jusqu’au lac Hooker, gris ciment. La marche est très facile, et les plus gros obstacles sont les hordes de chinois en ballerines J. Pour info, la Hooker Valley Track part du White Horse Hill Campground, où on a campé.

Le Tasman Glacier

Petit endroit magique, et très accessible. Un bon quart d’heure d’escalier, et vous voilà surplombant le Glacier Tasman qui fait trempette dans un lac de lait gris-bleu, sur lequel flottent… des icebergs. Nos premiers icebergs. Émotion. Petite larme. Petite larme aussi car le glacier recule de près de 800 mètres par an. Aujourd’hui, comme tous les autres jours, on se dit qu’on a une chance incroyable d’être là.

Bonus :

La famille Paradise Duck* vient faire un coucou.

*Les Paradise Ducks sont une espèce de canard endémique. Le mâle est toujours noir bleuté, et la femelle brune à tête blanche. Les préférés de Marie.

 

 

marie-dam

2 comments

  • Une pure merveille, un voyage dans ce pays qui me fait de l’oeil depuis tant d’années……… Et vous suivre au long de ces photos et de vos petits mots plein de poésie, de majesté, d’humour sont comme des bonbons qui se dégustent avec lenteur et volupté !
    Merci.
    Et à l’aube de cette année nouvelle, je vous souhaite « tout le bonheur du monde », ici et ailleurs, où que vous soyez, où que vous alliez. Que vos pas ne vous portent que sur des sentiers aussi beaux que ceux que vous empruntez en ce moment.
    Longue vie, bon vent, bonne année !
    Cathy

    • Merci infiniment pour tes bons voeux et ton commentaire qui nous a beaucoup touché. Quelle source de motivation pour continuer! On te souhaite également le meilleur et à très vite pour de nouvelles aventures!

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *